varier


varier

varier [ varje ] v. <conjug. : 7>
• mil. XIIe; lat. variare
I V. tr.
1Donner à (une seule chose) plusieurs aspects distincts, en changeant à plusieurs reprises certains de ses caractères; rendre divers. diversifier. Quoiqu'on eût « cherché à varier le style » (Hugo). Varier son alimentation. Fam. Varier la sauce.
2Rendre (plusieurs choses) nettement distinctes, diverses, spécialt de manière à surprendre, à étonner ou à distraire. Elle ne songe « qu'à varier ses plaisirs » (Gautier). changer. Iron. Pour varier les plaisirs : en passant d'un ennui à l'autre.
II V. intr. (fin XIIe)
1Présenter au cours d'une durée plusieurs modifications; changer souvent. se modifier. « Comme les traits du même homme varient » (Bernardin de Saint-Pierre). Les cours de la Bourse ont peu varié. fluctuer. (Personnes) Ne pas conserver la même attitude, les mêmes opinions. changer. « nous n'avons varié que par la transformation progressive de nos idées » (Chateaubriand).
Sc. Présenter une ou plusieurs variations. L'évaporation « varie en fonction inverse de l'humidité atmosphérique » (Martonne ). Faire varier une donnée, en modifier la valeur, ne plus la considérer comme constante.
Gramm. Mot qui varie en genre et en nombre.
2Se réaliser sous des formes différentes, diverses. Les coutumes varient selon les lieux. Le prix varie du simple au double. « Les raisons d'aimer et de vivre Varient comme font les saisons » (Aragon). Les opinions varient sur ce point. 1. différer.
⊗ CONTR. Fixer (se).

varier verbe transitif (latin variare) Apporter de la variété dans quelque chose ; diversifier : Varier son alimentation.varier (expressions) verbe transitif (latin variare) Varier un air, ajouter soit des ornements, soit une suite de variations, soit un développement à un air. ● varier (synonymes) verbe transitif (latin variare) Apporter de la variété dans quelque chose ; diversifier
Synonymes :
Contraires :
varier verbe intransitif Prendre différentes valeurs entre des limites : Une grandeur qui varie de zéro à l'infini. Présenter des différences, des aspects divers : Les mœurs varient selon les lieux. Changer d'avis, d'opinion, de comportement : Il n'a jamais varié dans ses idées politiques.varier (synonymes) verbe intransitif Présenter des différences, des aspects divers
Synonymes :
- évoluer
- se modifier
Changer d'avis, d'opinion, de comportement
Synonymes :

varier
v.
rI./r v. tr.
d1./d Apporter divers changements à (une chose). Varier la présentation d'un produit.
d2./d Introduire de la diversité dans (des choses de même espèce). Varier les plaisirs.
rII./r v. intr.
d1./d Changer, se modifier à plusieurs reprises. Son humeur varie souvent.
d2./d être différent selon les cas. Les moeurs varient d'un pays à l'autre.
d3./d (Sujet n. de personne.) Manquer de constance dans ses opinions, ses sentiments.
(Sujet Plur.) Avoir des avis différents. Les philosophes varient sur ce point.

⇒VARIER, verbe
A. — Empl. trans.
1. [Le compl. est au sing.]
a) ) Introduire de la diversité dans les réalisations, dans la présentation ou les formes successives (d'une même chose). Synon. diversifier. Varier sa prononciation, son répertoire, son style; varier un thème; varier sa coiffure; varier son alimentation; varier à l'infini. Elle variait seulement la forme de sa phrase en disant: « si vous avez besoin de moi » ou « si vous avez besoin de quelqu'un » (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 577).
) En partic.
— [Le compl. désigne un sentiment, une sensation] Varier le bonheur. Une centaine de désœuvrés qui s'amusent à varier leur ennui (JOUY, Hermite, t. 1, 1811, p. 227). [Chéri] apprenait que les phases de la nuit varient sa saveur (COLETTE, Fin Chéri, 1926, p. 181).
— Modifier (techniquement) un ou plusieurs éléments d'un tout. Synon. changer. Varier une allure, la direction d'un tir; varier un son; détails qui varient la route, l'aspect de l'horizon. Système coûteux et compliqué par une comptabilité que varie à tout moment la nature des partages (BALZAC, Lys, 1836, p. 131). L'ascension des bateaux sur l'eau montante variait l'aspect du port (HAMP, Marée, 1908, p. 29).
PEINT. L'exécution se nuance [chez Frans Hals], il la varie. Même tonalité; les blancs plus légers; le détail des collerettes indiqué avec plus de caprice (FROMENTIN, Maîtres autrefois, 1876, p. 281).
MUS. Modifier un air en y ajoutant des ornements, des variations ou un développement, sans en changer le motif. Varier un refrain, le chant principal, la modulation. Il exprima sa mélancolie en variant un même air qu'il dit plusieurs fois à la manière du rossignol (BALZAC, Enf. maudit, 1836, p. 421). La Chaconne qui termine cette sonate nous montre les procédés (...) [employés] pour varier un thème (LA LAURENCIE, Éc. fr. violon, 1922, p. 190).
b) Empl. pronom.
à sens passif, vieilli. Être changé, modifié. L'expression de ce langage [conventionnel] est susceptible de se varier à l'infini (VIDOCQ, Voleurs, t. 1, 1836, p. XLIII):
Souvent, un camarade pèse du bout du doigt sur l'une de ses joues [de Marseau] et se retire avec brusquerie, laissant une tache blanche, bientôt recouverte d'une belle coloration rouge, qui s'étend avec rapidité (...) se varie richement et se nuance depuis le bout du nez rose jusqu'aux oreilles lilas.
RENARD, Poil Carotte, 1894, p. 131.
♦ [Avec un compl. prép. de] Le récit est soutenu d'un bout à l'autre et sans langueur; il se varie de discours qui sont tout à fait dans le caractère des personnages (SAINTE-BEUVE, Virgile, 1857, p. 335).
réfl. Présenter des changements successifs. Talma s'est beaucoup varié sur les dernières années, et a grandi dans des rôles modernes (ID., Portr. littér., t. 3, 1838, p. 272, note).
P. métaph. [La phrase de Bossuet] s'arrête ou se prolonge comme l'action, se varie avec toutes les incertitudes de la fortune, et se précipite avec les derniers mouvements qui la décident (FONTANES, Œuvres, t. 2, Litt. et crit., 1821, p. 264).
2. a) [Le compl. est au plur.] Diversifier plusieurs choses de même nature les unes par rapport aux autres. Varier les aspects de qqc.; varier ses émotions; varier ses lectures, ses études. Le son monotone de cette pendule, dans le fond de ces montagnes où le bruit de la vie n'arrive plus (...). On se demande pourquoi du temps dans ce lieu; pourquoi la division des heures, quand nul intérêt ne les varie? (STAËL, Allemagne, t. 3, 1810, p. 158). Tu me reprochais parfois de ne pas varier mes allées et venues dans ta maison, de ne pas varier mes gestes (GIRAUDOUX, Ondine, 1939, III, 6, p. 220).
Varier les plaisirs. Je fus en proie aux énervantes jouissances d'un amour fertile en plaisirs, et qui les variait avec le savoir que donne l'expérience (BALZAC, Lys, 1836, p. 234).
— Dans le domaine artist. Trop de précipitation dans le débit conduit nécessairement à la monotonie, car la vivacité de la prononciation s'oppose à ce qu'on puisse varier les inflexions (BUSSY, Art dram., 1866, p. 258). Pas deux frises, pas deux rosaces pareilles (...) la Renaissance (...) ne rompit point avec cette jolie habitude de varier les motifs (A. FRANCE, P. Nozière, 1899, p. 177).
MUS. Varier les thèmes; varier les modulations. La langue et les lèvres, en changeant de position, varient les sons [chantés] à l'infini (MELCHISSÉDEC, Pour chanter, 1913, p. 112).
PEINT. [Le compl. désigne des couleurs] Varier des coloris à l'infini. Varier les tons: diversifier les couleurs (HUGUES, Expr. atelier, s.d.).
Au part. passé. Ces gallinacés que l'on nomme « tétras » aux États-Unis. Bientôt on en vit quelques couples, au plumage varié de fauve et de brun, et à la queue brune (VERNE, Île myst., 1874, p. 50).
Varier qqc. par qqc. Six jours entiers se passèrent, pendant lesquels Corinne ne quitta point Oswald (...). Elle trouvait l'art de varier les heures par la lecture, par la musique (STAËL, Corinne, t. 2, 1807, p. 25).
Rare, littér. Qqn varie qqc. à qqn. Cent esclaves choisis lui variaient les heures: les uns sous ses regards faisaient germer les fleurs (...) les autres (...) donnaient au vent le froid et la senteur des eaux (LAMART., Chute, 1838, p. 989).
b) Empl. pronom. à sens passif, vieilli. Se différencier. Je crois que vos ouvrages se varient encore à la dixième lecture (STAËL, Lettres div., 1794, p. 607). Toutes ces scènes sont bien faites, et, malgré l'uniformité du motif, elles se varient heureusement par le contraste des caractères (MÉRIMÉE, Ét. litt. russe, t. 2, 1870, pp. 42-43).
B. — Empl. intrans.
1. [Le suj. désigne une chose]
a) Présenter des différences, prendre des aspects divers, se réaliser sous diverses formes. Terme, dénomination qui varie; varier dans sa forme. À vrai dire, la conversation variait peu; toujours elle roulait sur l'homme (HUYSMANS, Marthe, 1876, p. 24). Des flocons très larges flottaient lentement dans l'air et (...) elle voyait bien que leur forme variait à l'infini (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 99).
Rare. Varier de. Mais les panneaux peuvent être décorés de morceaux de placage assemblés de telle sorte que le fil, ayant des directions diverses, varie de tonalité, selon l'action de la lumière (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p. 17).
Varier avec, en fonction de, selon, suivant. L'invraisemblance n'est pas une notion scientifique; elle varie avec les individus (LANGLOIS, SEIGNOBOS, Introd. ét. hist., 1898, p. 177). Les modalités de l'examen varient selon les académies (Encyclop. éduc., 1960, p. 166).
Varier de (...) à (...); varier entre (...) et (...). M. Gorse en dut penser de belles sur mon compte. Je devais être un singulier problème dans la famille Daru; la réponse devait varier entre c'est un fou et c'est un imbécile (STENDHAL, H. Brulard, t. 1, 1836, p. 431). C'est pourquoi le contenu significatif des concepts varie de système linguistique à système linguistique et qu'il est malaisé de traduire terme à terme les concepts d'une langue dans une autre (Traité sociol., 1968, p. 269).
En partic.
Présenter des changements, des modifications au cours du temps. Varier à chaque instant; varier avec les siècles. Les paysans valenciens ont un costume d'une étrangeté caractéristique, qui ne doit pas avoir varié beaucoup depuis l'invasion des Arabes (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 371). Le terme de christiania est connu même des profanes: si la technique du procédé et son enseignement ont bien varié depuis cinquante ans, le mot (...) est resté (Comment parlent les sportifs ds Vie Lang. 1953, p. 139).
LING., GRAMM. Varier en genre et/ou en nombre. Changer de forme selon l'accord en genre et en nombre. On a vu qu'un nombre limité de noms, appartenant à la classe des animés, peuvent varier en genre (J. DUBOIS et R. LAGANE, La Nouv. gramm. du fr., 1973, p. 51).
MAR. [En parlant de l'aiguille aimantée de la boussole] S'écarter du nord. À telle hauteur, l'aiguille varie de tant de degrés (Ac. 1835-1935). [En parlant du vent] Changer de lit (d'apr. MERRIEN 1958). [En parlant d'un compas, d'une aiguille aimantée] ,,S'écarter du nord ou s'en rapprocher`` (LITTRÉ). Synon. être affolé (v. affolé II B 2).
Faire varier (qqc.). Donner, affecter à quelque chose des valeurs différentes. Quand Bach fait varier les sept notes élémentaires et construit par exemple le Concerto brandebourgeois no 5, il conçoit humainement l'univers (GIONO, Poids du ciel, 1938, p. 206).
b) [Le suj. désigne une grandeur mesurable] Prendre différentes valeurs. Varier avec, suivant qqc.; varier en grandeur, en hauteur, en taille; son qui varie en intensité. L'amplitude de ces vibrations varie en raison inverse de la distance à l'excitateur; l'intensité varie donc en raison inverse du carré de cette distance (H. POINCARÉ, Théorie Maxwell, 1899, p. 56). La grandeur apparente d'un objet varie avec sa distance apparente (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 14).
En partic. Prendre différentes valeurs entre des limites bien spécifiées. Varier du simple au double; varier depuis les plus petites jusqu'aux plus grandes dimensions. La largeur des lits pour deux personnes varie entre 1 m 30 et 1 m 50 (Lar. mén. 1926, p. 767). Le temps nécessaire varie de quelques secondes à deux heures (Cl. DUVAL, Verre, 1966, p. 85).
Faire varier (qqc.). Donner, affecter à une donnée des valeurs différentes. Faire varier des proportions; faire varier arithmétiquement des données. L'expérience consiste à faire varier la chute de potentiel et à mesurer l'intensité du courant de charge pour une valeur constante du champ H (Mme P. CURIE, Isotopie, 1924, p. 93). On fait varier la température à pression constante (NIGGLI, Loi phases minér. et pétrogr., t. 1, 1938, p. 22).
2. [Le suj. désigne une pers.] Changer d'attitude, d'opinion. Synon. fluctuer, osciller. Varier dans ses déclarations; varier brusquement, considérablement, constamment, continuellement, infiniment, insensiblement, sans cesse, souvent; ses opinions n'ont pas varié. Monsieur Thuillier est sans aucune espèce de moyens! Il ne sait rien! monsieur Horace Blanchon est un homme capable, il obtiendra mille choses pour notre arrondissement, et Thuillier pas une! Aussi rien me fera-t-il varier (BALZAC, Pts bourg., 1850, p. 97). Un greffier admirait qu'elle se rappelât très exactement, au bout de quinze jours, ce qu'elle avait répondu à l'interrogateur. C'est possible, bien qu'elle variât quelquefois dans ses dires (A. FRANCE, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 111).
Sans varier. Je craignais qu'on l'eût enlevée, ou assassinée peut-être. Mais comme j'essayais toujours d'interroger Mohammed (...) il répondait sans varier: « non, parti » (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Allouma, 1889, p. 1322).
En partic. Évoluer avec le temps. J'ai varié, je varierai encore. À tout moment, je sens en moi une profonde disposition à changer, qui se confond avec l'instinct de vivre (GREEN, Journal, 1939, p. 175). Auriez-vous tant varié en trois ou quatre mois (ARNOUX, Roi, 1956, p. 232).
— [Le suj. désigne un ensemble de pers.] Être d'avis différents. Synon. diverger. Les historiens varient sur ce point (Ac. 1935). On varie sur le lieu de la naissance d'Homère (Ac. 1835, 1935).
Prononc. et Orth.:[], (il) varie [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Verbe trans. 1. a) 1155 « changer, modifier, diversifier » (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 7301); b) 1765 varier un air (Encyclop.); 2. 1674 « rendre les choses diverses de manière à surprendre, distraire » (BOILEAU, Art poét., I ds LITTRÉ); 1836 varier ses plaisirs (BALZAC, Lys, p. 234); 1906 varier la sauce (G. LANSON, Voltaire, VII ds ROB. 1985). B. Verbe intrans. 1. ca 1190 avec pour suj. un nom de chose « présenter des changements successifs » (MARIE DE FRANCE, Purgatoire, éd. T. Atkinson Jenkins, 1625); 2. dernier quart XIVe s. avec un nom de pers. « changer d'attitude, d'opinion » (FROISSART, Chroniques, éd. G. Raynaud, t. 9, p. 231); 3. 1694 « en parlant de plusieurs personnes, être d'avis différent » (Ac.); 4. 1843 « (des choses) présenter des différences qualitatives ou quantitatives » (GAUTIER, Tra los montes, p. 140). C. Verbe pronom. 1. 2e moit. XIVe s. « s'altérer, se corrompre » (Vie S. Evroult, I, 240 ds GDF.); 2. 1548 « se modifier, se différencier » (Th. SEBILLET, Art poétique françoys, éd. F. Gaiffe, 92). Empr. au lat. variare « varier, diversifier, nuancer », fig. « mettre de la variété dans le style », intrans. « être varié, différer ». Fréq. abs. littér.:1 659. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 4 305, b) 1 786; XXe s.: a) 1 635, b) 1 429.

varier [vaʀje] v.
ÉTYM. V. 1155; du lat. variare « diversifier, nuancer ».
———
I V. tr.
1 Donner à (une seule chose) plusieurs aspects distincts, en changeant à plusieurs reprises certains de ses caractères; rendre divers. Diversifier; bigarrer (→ Caractère, cit. 18). || Varier le style (→ Reproduire, cit. 7), la phrase (vieilli), l'expression.Mus. || Varier un thème. Variation (C.).Pron. || « La pensée se varie et passe par différents états » (La Mettrie, Textes choisis, p. 111).
1 On en a vu (des maux) qui ont sapé par les fondements de grands empires (…) pour varier et renouveler la face de l'univers.
La Bruyère, les Caractères, X, 7.
2 (…) on dirait que les cinq romans de Stendhal sont des expérimentations, c'est-à-dire des manières de varier, la plume à la main, son expérience personnelle.
A. Thibaudet, Hist. de la littérature franç…, p. 203.
Fam. Varier la sauce (→ Rabâcher, cit. 3), la présentation d'une même chose, d'une même idée.
2 Rendre (plusieurs choses) nettement distinctes, diverses, spécialt, de manière à surprendre, à étonner ou à distraire. || « Sans cesse en écrivant variez vos discours » (cit. 24, Boileau). || Varier ses plans (→ Prendre, cit. 9), ses lectures (→ Parade, cit. 4), ses plaisirs (→ Éterniser, cit. 9). Changer.
3 Remarquable dans ses mystifications, il les variait avec tant d'habileté, qu'il y prenait toujours quelqu'un.
Balzac, les Employés, Pl., t. VI, p. 940.
Iron. Pour varier les plaisirs : en passant d'un ennui à l'autre.
———
II V. intr. (V. 1190; aussi « être inconstant, douter; chanceler », en parlant de la foi, de la raison…).
1 (Sujet n. de chose). Présenter au cours d'une durée plusieurs modifications; changer souvent. Modifier (se), osciller. || Le mécanisme du raisonnement (cit. 6) varie beaucoup, mais il conserve sa marque propre. || Les traits du même homme varient… (→ 1. Dire, cit. 62.1). || Faire varier un son. Moduler.
4 Rien, au fond de mon cœur, puisqu'il faut le redire,
Non, rien n'a varié; je suis toujours celui
Qui va droit au devoir, dès que l'honnête a lui (…)
Hugo, les Contemplations, V, III, VI.
(XIIe). Sujet n. de personnes. Ne pas conserver la même attitude, les mêmes opinions. Changer (d'opinion, etc.).Souvent femme varie… (→ Plume, cit. 3). || Les hérétiques varient dans leurs règles (→ Hérésie, cit. 2, Bossuet). || Il n'a pas varié d'un iota.
5 (…) nous prenons le parti d'affirmer que nous n'avons jamais varié, ou que nous n'avons varié que par la transformation progressive de nos idées et par notre compréhension éclairée des temps.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 260.
Sc. Présenter une ou plusieurs variations.(1727). Prendre plusieurs valeurs différentes entre des limites. || Valeur qui varie en fonction du temps, d'une autre valeur (→ Évaporation, cit. 2). Variable. || Relation entre deux termes variant simultanément ( Fonction, cit. 17). || Varier en raison, dans la raison inverse de… (→ Attractif, cit. 1).Faire varier une donnée, un indice, en modifier la valeur, ne plus la considérer comme constante.
Par métaphore :
6 Au fond il (Racine) faisait toujours la même tragédie (…) en en variant, en en faisant varier constamment les données (presque arbitrairement et comme intellectuellement, comme on fait varier, à titre d'exercice, les données d'un problème de géométrie ou d'arithmétique, généralement d'un problème de mathématiques).
Ch. Péguy, Victor-Marie, comte Hugo, p. 168.
Gramm. || Varier en genre, en nombre : être variable (1.).
2 Présenter des différences qualitatives ou quantitatives (le temps n'étant pas pertinent. Variation, B.). || La dimension des navajas (cit.) varie depuis trois pouces jusqu'à trois pieds. || La forme des ruches (cit. 1) varie à l'infini.La langue française varie selon les lieux, les milieux sociaux.
3 Présenter des changements essentiels; changer de nature, se transformer à plusieurs reprises. || Faire varier ou modifier les phénomènes naturels (→ Expérimentateur, cit. 1). || Corps dont les propriétés varient sans cesse (→ Matière, cit. 3), qui a des propriétés nouvelles, différentes.Varier d'une manière essentielle : cesser d'être un, identique (→ Identité, cit. 10).(Dans un même temps, et selon les circonstances). Différer; variable (4.), variété (2.). || Idées, coutumes… qui varient d'un pays à l'autre (→ aussi Esprit, cit. 43). || Les opinions varient sur l'origine du patriarcat (cit.), il y a plusieurs opinions différentes.(1694). Par ext. (Personnes). || Les historiens varient sur l'interprétation à donner à ce texte, sont d'avis différents sur…
7 Les raisons d'aimer et de vivre
Varient comme font les saisons
Aragon, les Yeux d'Elsa, « Pour un chant national ».
CONTR. Fixer (se).
DÉR. Varié.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • varier — VARIER. v. act. Diversifier. Il a varié son discours. il faut varier son ouvrage pour en rendre la lecture plus agreable. varier la phrase. Il est aussi neutre, & signifie, Changer. Vous m aviez porté cette parole, vous m en portez maintenant une …   Dictionnaire de l'Académie française

  • varier — et desguiser, faire autre, Alterare. Varier, dire puis d un, puis d autre, Variare non constare sibi. Raconter quelque chose sans varier, Recta via rem narrare …   Thresor de la langue françoyse

  • Varier — Va ri*er, n. [From {Vary}.] A wanderer; one who strays in search of variety. [Poetic] [1913 Webster] Pious variers from the church. Tennyson. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • varier — [ver′ē ər, var′ē ər] n. a person who varies …   English World dictionary

  • varier — (va ri é), je variais, nous variions, vous variiez ; que je varie, que nous variions, que vous variiez, v. a. 1°   Faire subir des changements successifs ou alternatifs. •   Sans cesse en écrivant variez vos discours, BOILEAU Art p. I. •   Quel… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VARIER — v. a. Diversifier. Dans la peinture, il faut varier les airs de tête et l attitude des figures. Varier les mets, les ornements. Varier ses expressions. Varier son style. Varier ses plaisirs, ses occupations. Fam., Varier la phrase, Dire la même… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VARIER — v. tr. Diversifier. Dans la peinture, il faut varier les airs de tête et l’attitude des figures. Varier les mets, les ornements. Varier ses expressions. Varier son style. Varier ses plaisirs, ses occupations. En termes de Musique, Varier un air,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • varier — noun Date: 1860 one that varies …   New Collegiate Dictionary

  • varier — /vair ee euhr/, n. a person or thing that varies. [1605 15; VARY + ER1] * * * …   Universalium

  • varier — noun A wanderer; one who strays in search of variety …   Wiktionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.